La meute

 Dans les couloirs du métro parisien, aux heures de pointe, on se croise, on s’évite, on se glisse dans la foule de manière instinctive, automatique. Le regard comme le corps sont toujours en mouvement, on ne fait qu’apercevoir des visages, des silhouettes, des ombres. Les voyageurs-fantômes circulent dans un espace transitoire, dans un temps calculé.
La masse compacte de la foule efface les contours des individus, les corps qui font face se fondent les uns dans les autres. En suivant une direction tout au bout du couloir le regard cherche à aller au delà des autres en les traversant et en étant traversé par eux.
La Meute (série complète) |
La meute #4 | Linogravure
100x175 cm - 2014

Linogravure
100x175 cm - 2014

La meute #3 | Linogravure
100x175 cm - 2014

Linogravure
100x175 cm - 2014

La meute #1 | Linogravure
100x175 cm - 2014

Linogravure
100x175 cm - 2014

La meute #2 | Linogravure
100x175 cm - 2014

Linogravure
100x175 cm - 2014

La meute #5 | Linogravure
100x175 cm - 2014

Linogravure
100x175 cm - 2014